Burnout Paradise sur Xbox 360 Jeu Video

jeux video DS, Playstation, Jeux PS3, PC, console, jeux gratuits
Inscription jeux video Ajout jeux video Accueil jeux video base de donnée jeux video Forum jeux video Top jeux video Top membre jeux video Contact jeux video
 
Login:
Pass:

 

Burnout Paradise

 
Burnout Paradise
Classé 2907 sur 26290 jeux au général
Classé 160 sur 814 jeux sur Xbox 360
 
La presse:
(8 Notes)
16.5
Les joueurs:
(2 Notes)
15.5
 
Note globale Catégorie Notez ce jeu
80% A
 
 

Burnout Paradise - Description

Ce jeu Xbox 360 est sorti le 01/2008. Si vous êtes fan de jeux video de , faites vous plaisir et jouez y !

Explorez plus de 250 miles de route, découvrez des sauts de folie et des raccourcis improbables ! Affrontez vos amis en ligne et collectionnez les Photos Flag Mugshots, ou roulez ensemble pour relever plus de 300 défis en ligne. Choisissez parmi 120 épreuves. Prenez le chemin le plus rapide vers la ligne d'arrivée. Tracez votre propre itinéraire à travers Paradise City...
  Ajouter une description
 

Burnout Paradise - Images du Jeu Video

Burnout Paradise - Xbox 360
Recto de la pochette
Burnout Paradise - Xbox 360
Verso de la pochette
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Media du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Screen du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Screen du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Screen du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Screen du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Screen du jeu
Burnout Paradise - Xbox 360
Screen du jeu
  Ajouter une image
 

Burnout Paradise : avis des membres



14
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

Réinventer une série n'est jamais chose facile et cela relève souvent du pari casse-gueule ! La série Burnout commençait à sombrer malheureusement dans la monotonie, avec un épisode Revenge un brin traînard et des épisodes sur PSP assez classiques (Legends et Dominator). Alors forcément, quand une série prend un tournant un peu rapide et synonyme de nouveautés, on se demande le résultat : réponse maintenant !

Première réaction au premier crash : "whaaaaa, c'est bôôôôô!". On admire la qualité avec laquelle la voiture se détruit sur l'alsphate avec un romantisme et une poésie à l'épreuve de Rimbaud lui même ! Il s'en suit d'autres réactions assez positives sur le rendu graphique de ce Burnout : ça va vite, les environnements sont variés, l'animation est présente, la ville est assez grande. Car oui, le concept/nouveauté de ce nouveau Burnout est de vous lâcher dans une grande ville, Paradise City, où les courses s'enchaînent en principe aussi vite que les victoires et les acquisitions de voitures. Exit donc les choix de missions, de fiesta crash et autres broutilles, maintenant c'est à vous et à vous seul de découvrir tout ça (eh oui, par vous même, comme un grand!). Ainsi, pour vous procurer telle ou telle voiture, il vous faudra la trouver et lui faire un takedown, ensuite passage à la casse puis dans un garage pour la remettre à neuf. Un rythme assez lent en somme et inadapté à un Burnout !

Et c'est peut être à partir de cet instant que l'on se rend compte que l'on joue plus à un Need for Speed Most Wanted qu'à un véritable Burnout ! J'avais déjà eu cette impression lors de la preview, et notamment face à la ville. La ville est grande et belle, certes, mais Paradise City a de jolis coins de Rockport ! Le stade par exemple est sans doute le bâtiment le plus tiré de Most Wanted. Certes, il y a de nouveaux environnements et notamment près de la plage, mais on sent que les réalisateurs ont lorgné sur le meilleur épisode de Need For Speed. En quelque sorte, on pourrait parler d'un condensé ou un mic mac (et non un big mac) : le mélange Burnout et Need For Speed a de quoi surprendre, mais il s'effectue plutôt bien. Certains des fans seront donc contents de cette nouveauté, d'autres seront moins satisfaits : une réaction dépendant des individus. Cependant, depuis le temps que l'on demandait des changements à cette série qui commençait à s'embourber dans ses acquis, on ne va pas râler dessus. Autre point positif, et désormais classique chez EA Games : la bande son ! Commencer par un Guns N'Roses avec le titre Paradise City est bien évidemment quelque chose de bien trouvé. Et face à certains des derniers titres de EA Games, je parle de Need For Speed Pro Street, par exemple, on est heureux de constater que nombres de mélodies n'ont rien perdu de leur superbe.

Hélas, plus l'on avance dans le titre, plus l'on s'ennuie. C'est cruel à dire, je sais, mais ce Burnout Paradise reste vraiment répétitif. Vous allez me dire comme avec tout les Burnout, et je dirais que vous avez raison mais avec ce nouveau système, on ressent plus de frustration. Il n'y a par exemple pas de bouton pour recommencer un niveau que l'on a raté, et l'unique moyen de le faire est de revenir sur la ligne de départ. Autre point gênant, cette ville ouverte ! C'est certes une très bonne idée, mais dans une course allant d'un point A à un point B, on ne peut être guidé par aucun GPS, à la différence d'un Test Drive Unlimited. Pour ceux qui connaissent Burnout, on comprendra bien vite que regarder la carte tout en conduisant et en évitant un Takedown n'est pas une chose facile, d'autant plus que les dégâts maximum apparaissent plus rapidement qu'avant. Burnout Paradise a aussi la maladresse de s'acquitter de l'une des interfaces les plus lourdes jamais vues dans le jeu vidéo. C'est un bordel sans nom, on ne sait pas où chercher les options. Bref, on n'y saisit pas grand-chose, et c'est bien dommage.

Cette année, Need for Speed n'est plus vraiment Need for Speed, Burnout n'est plus vraiment Burnout. En effet, quand Need for Speed Pro Speed prend un côté plus simulation, Burnout lui emprunte des idées laissées derrière. On voulait du changement du côté de Burnout, les voilà. Ensuite, il faut savoir si ces dernières vont convenir au Burnout Fan. Cependant, il faut reconnaître que ce titre a de bons atouts : des graphismes, et notamment les crash, très convaincants, une relative bonne humeur et bonne ambiance propice à tout Burnout. On a attend la suite avec envie.

 
 
Rechercher un Jeu Video
 

 

Burnout Paradise

Support Xbox 360
Editeur
Développeur Criterion Studios
Genre
Sortie officielle Jan 2008
Joueurs max 8
Import NON
Titre alternatif n/c
UPC/EAN n/c
 
 
Burnout Paradise : Espace membre
3 membres ont ce jeu dans leur collection
 
 
Revue de Presse des Jeux Video
Eurogamer.fr 20/20
Gamekult.com 14/20
Gamespot.com 18/20
IGN.com 18/20
Jeuxactu.com 16/20
Jeuxvidéo.com 15/20
Lesjeuxvideo.com 14/20
Xbox-france.com 17/20
  Ajouter une revue de presse
 

Burnout Paradise : avis des membres

[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
14
 
- 32X - 3DO - 3DS - Adventure Vision - Amiga - Amiga CD32 - Amstrad-CPC 464 - Amstrad-CPC 6128 - Apple II - Atari 2600 - Atari 5200 - Atari 7800 - Atari ST - Atari XE - CD-i - Channel F - Colecovision - Commodore 64 - DD64 - Dreamcast - DS - e-Reader - Family Computer Disk System - Game and Watch - Game Boy - Game Boy Advance - Game Boy Color - Game Gear - Game Park 32 - GameCube - Gizmondo - GX-4000 - Intellivision - Jaguar - Jaguar CD - Lynx - Mac - Master System - Mega Drive - Genesis - Mega-CD - Sega CD - MSX - N-Gage - Neo Geo - Neo Geo Pocket - Neo Geo Pocket Color - Neo Geo-CD - NES - Famicom - Nintendo 64 - Odyssey - Odyssey2 - PC - PC-Engine CD Rom - PC-Engine Hu-Card - PC-Engine SuperGrafX - Playstation - Pokemon Mini - PS2 - PS3 - PSP - Saturn - SNES - TI-99 4A - TRS-80 - Vectrex - Videopac - Virtual Boy - Wii - Wonderswan - Wonderswan Color - Xbox - Xbox 360