Red Steel sur Wii Jeu Video

jeux video DS, Playstation, Jeux PS3, PC, console, jeux gratuits
Inscription jeux video Ajout jeux video Accueil jeux video base de donnée jeux video Forum jeux video Top jeux video Top membre jeux video Contact jeux video
 
Login:
Pass:

 

Red Steel

 
Red Steel
Classé 8292 sur 24479 jeux au général
Classé 239 sur 699 jeux sur Wii
 
La presse:
(6 Notes)
10.7
Les joueurs:
(5 Notes)
14.8
 
Note globale Catégorie Notez ce jeu
64% C
 
 

Red Steel - Description

Ce jeu Wii est sorti le 12/2006. Si vous êtes fan de jeux video de , faites vous plaisir et jouez y !

L'arme est entre vos mains, maîtrisez-la! Los Angeles. De nos jours. Un gang armé kidnappe votre fiancée et tue son père, le chef respecté d'un clan de Yakuzas. Partez à Tokyo pour la retrouver et plongez dans une guerre de clans brutale pour le contrôle du milieu mafieux japonais. Utilisez la télécommande Wii pour reproduire les mouvements des combats au sabre et à l'arme à feu. Exécutez des combos mortels avec de nombreuses armes dont des grenades et fusils ou des tantos et des katanas.
  Ajouter une description
 

Red Steel - Images du Jeu Video

Red Steel - Wii
Recto de la pochette
Red Steel - Wii
Verso de la pochette
Red Steel - Wii
Screen du jeu
Red Steel - Wii
Screen du jeu
Red Steel - Wii
Screen du jeu
Red Steel - Wii
Screen du jeu
Red Steel - Wii
Screen du jeu
  Ajouter une image
 

Red Steel : avis des membres



14
Pro-Gamers [ Niv: 16; Exp: 14850 ]
[ Envoyer un message privé ]

Fer de lance de la Wii, Red steel nous en a fait voir de toutes les couleurs, de l'admiration à la répulsion, nous serons passés par tous les stades avec ce jeu. Admiration car il présageait une nouvelle façon de jouer totalement inédite qui devait exarcerber le plaisir de jeu. Répulsion car les graphismes nous faisaient comprendre qu'en effet le point fort de la Wii n'était pas à chercher là. Cependant, à l'époque le jeu avait encore quelques mois pour être amélioré. Il est désormais disponible. Verdict.

L'histoire du jeu n'a rien d'exceptionnel, il faut l'avouer, en effet une jolie jeune fille est enlevée par un clan rival et vous, preux chevalier en armure sur son cheval blanc, allez devoir la sauver. Mais le principal n'est pas là. En effet, le but du jeu est de vous balader dans différents niveaux se déroulant aux States puis au Japon afin d'expérimenter un nouveau gameplay : le Fps à la sauce Wii, et le qualifier de déroutant n'est pas peu dire. Malgré un level design étudié pour prendre un maximum de plaisir et ne pas trop galérer avec le nouveau maniement, les développeurs ont manqué de temps pour calibrer tout cela au poil près. Ce qui aurait pu être comme une expérience intense du point de vue de l'immersion va se résumer à une succession de périodes d'arrachage de cheveux. Le nunchuk dans une main servant à se déplacer et la wiimote dans l'autre pour viser, les gestes sont simples et les différents boutons ne sont pas compliqués à intégrer contrairement à toute attente. Idem pour le maniement à l'épée, tout se fait assez naturellement même si les mouvements sont pré-établis et qu'il suffit de bouger un peu la main pour voir le personnage réaliser une magnifique attaque horizontale ou verticale. Red steel fait donc bien son petit effet lorsqu'on le prend en main pour la première fois, il possède en plus de cela un arrière goùt de révolution du petit monde du FPS.

Mais tout ceci c'était avant l'accident...
Faute de temps, les développeurs d'Ubisoft n'ont pas pu peaufiner leur titre. "Buggé", c'est le terme que l'on se répète le plus souvent quand on lance une partie de Red steel et, croyez moi, certains valent leur pesant de cacahuètes. Deux types de bugs sont toutefois à noter : les "énervants" et les "drôles", inutile de préciser que l'un d'eux est de trop voire les deux si l'on est perfectionniste. Le plus énervant est celui du pointeur qui se fait la malle dans un angle de l'écran provoquant un tournoiement du personnage sur lui-même pendant quelques secondes. Ceci dit cela m'a rappelé de bons souvenirs comme le jour où je suis allé sur "La pieuvre", un manège où l'on se retrouve la tête en bas, immédiatement après avoir bu trois bières d'affilée (à consommer avec modération en semaine). Outre l'effet de nausée inhérent à ce problème, c'est surtout le fait de se faire tirer dessus sans pouvoir rétorquer qui est énervant.

Red is deadRed is deadRed is dead
En ce qui concerne les bugs dits "funs" on peut noter celui du mort pris de spasmes, à moins que cela ait été voulu par les développeurs mais dans ce cas là ce serait vraiment glauque. Mais je crois que mon meilleur souvenir aura été ma rencontre avec un HMVI, autrement dit, un Homme Mort Volant Identifié. En effet, après avoir tué un méchant pas gentil, son corps s'est mis à se soulever du sol jusqu'au plafond de la pièce puis a disparu dans les cieux. Ici aussi, on peut croire à une volonté des développeurs de donner un sens presque biblique aux morts des personnages, une métaphore de l'âme qui s'élève dans les cieux, mais c'est tout de même difficile à croire.

Un coup de sabre dans l'eau...
Malgré tout, il est difficile d'en vouloir à Ubisoft pour ces erreurs tant la période de développement a été courte pour l'équipe, tout comme on ne peut pas leur en vouloir de ne pas avoir eu le temps de maîtriser le potentiel graphique de la console. En effet, quelques jolis effets de feu et de lumière fort bienvenus mis à part, on ne peut pas dire que le jeu explose les pupilles (oui, je dis pupilles parcequ'on n'a déjà plus de rétine avec les magnifiques jeux qui ont déferlé en fin d'année sur une console concurrente) et loin de là. Très aliasé, le jeu n'en est pas moins esthétique mais le tout est servi par des textures grossières et souvent fades, des environnements très cubiques malgré une très forte inspiration du folklore japonais et des bas-fonds américains. Reste que le jeu est très caricatural mais, pour une fois, cela est voulu, puisque dès le début Ubi avait précisé qu'il se voulait la représentation qu'avaient les occidentaux du monde asiatique et plus particulièrement japonais. Malgré cela, et même si la caricature peut être une bonne chose, à l'excès elle peut devenir vite lassante. Et c'est le cas dans Red steel, pas tant dans les personnages qui se ressemblent quasiment tous dans le style (des espèces de racailles américaines et japonaises) mais c'est surtout dans les dialogues que le bas blesse, ce qui nous amène à parler de la bande son.

Comme écrit plus haut, les dialogues pourtant sympas au début deviennent répétitifs et lassants à moyen terme, d'autant que les intonations et les voix différent peu d'un personnage à l'autre, execpté lors des cut-scenes assez bien faites que ce soient celles où un personnage nous parle dans le jeu ou bien celles entre deux chapitres dans un style BD rappelant Max payne (en moins sombre quand même). Les bruitages des armes quant à eux sont très corrects et ceux sortant directement du mini haut-parleur de la wiimote sont très convaincants. Reste une grosse boulette (Diam's si tu nous regarde... Big up !!) : le petit cri efféminé de notre personnage lorsqu'il saute fait un peu tâche et pas très viril, d'ailleurs on dirait un bruitage repris de Prince of Persia (le tout premier). Heureusement que l'environement sonore est très convaincant, les thèmes utilisés collent parfaitement aux différentes zones traversées et le folklore musical japonais a été respecté avec l'utilisation d'instruments traditionnels.

Au final, que penser de ce jeu? Il nous laissait dubitatif quelques mois avant sa sortie et il nous laisse le même sentiment d'inachevé à sa sortie (la faute à un développement très court pour coller à la sortie de la console). D'autant que je ne me suis même pas étalé sur le mode multi plus qu'anecdotique, voir inutile et même injouable avec un écran divisé en quatre. Mais Red steel a un énorme atout dans sa manche : il est le premier et l'unique représentant du genre sur Wii et rien que pour cela il vaut le détour car au-delà de tous ses défauts, il faut percevoir le potentiel et l'avenir du FPS sur Wii, et du potentiel il y en a car le duo nunchuk + wiimote est d'une simplicité de prise en main déconcertante.

La note finale vous étonne ? Pourquoi le noter si haut alors qu'il y a autant de points noirs sur ce jeu que sur le visage d'un adolescent ? Tout simplement parce que comme dit plus haut, il est le premier représentant du genre sur Wii. L'expérience, bien que frustrante, est terriblement grisante et immersive. Je rêvais d'être un bad boy avec des guns et un sabre (une espèce de mélange de 50 cent et de Kill Bill), Ubi l'a fait.



12
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

Bien que je pensais que ce jeu était LE fps de l'année il m'a plutôt déçu. On s'habitue facilement à manier la wiimote et le nunchuck et l'on se prend rapidement au décor. Mais finalement cela devient une routine (tirer;manier le sabre;tirer;manier le sabre;tirer...). Finalement le jeu ayant une durée de vie courte (8h),j'espère que le prochain fps qui sortira sur la console sera plus convainquant.



13
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

c' est un plaisir de jouer en multijoueurs mais arrivé à un certain niveau le jeu devient trop difficile.

 
 
Rechercher un Jeu Video
 

 

Red Steel

Support Wii
Editeur Ubisoft
Développeur Ubisoft
Genre
Sortie officielle Dec 2006
Joueurs max 4 en local
Import NON
Titre alternatif n/c
UPC/EAN n/c
 
 
Red Steel : Espace membre
10 membres ont ce jeu dans leur collection
 
 
Revue de Presse des Jeux Video
Gamekult 8/20
Gamespot 11/20
IGN 12/20
Jeuxactu.com 9/20
Jeuxvideo.com 10/20
www.eurogamer.fr 14/20
  Ajouter une revue de presse
 

Red Steel : avis des membres

Pro-Gamers [ Niv: 16; Exp: 14850 ]
[ Envoyer un message privé ]
14
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
13
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
12
 
- 32X - 3DO - 3DS - Adventure Vision - Amiga - Amiga CD32 - Amstrad-CPC - Apple II - Atari 2600 - Atari 5200 - Atari 7800 - Atari ST - Atari XE - CD-i - Channel F - Colecovision - Commodore 64 - DD64 - Dreamcast - DS - e-Reader - Family Computer Disk System - Game and Watch - Game Boy - Game Boy Advance - Game Boy Color - Game Gear - Game Park 32 - GameCube - Gizmondo - GX-4000 - Intellivision - Jaguar - Jaguar CD - Lynx - Mac - Master System - Mega Drive - Genesis - Mega-CD - Sega CD - MSX - N-Gage - Neo Geo - Neo Geo Pocket - Neo Geo Pocket Color - Neo Geo-CD - NES - Famicom - Nintendo 64 - Odyssey - Odyssey2 - PC - PC-Engine CD Rom - PC-Engine Hu-Card - PC-Engine SuperGrafX - Playstation - Pokemon Mini - PS Vita - PS2 - PS3 - PS4 - PSP - Saturn - SNES - Switch - TI-99 4A - TRS-80 - Vectrex - Videopac - Virtual Boy - Wii - Wii U - Wonderswan - Wonderswan Color - Xbox - Xbox 360 - Xbox One