Jeu Video Heavenly Sword sur PS3

jeux video DS, Playstation, Jeux PS3, PC, console, jeux gratuits
Inscription jeux video Ajout jeux video Accueil jeux video base de donnée jeux video Forum jeux video Top jeux video Top membre jeux video Contact jeux video
 
Login:
Pass:

 

Heavenly Sword

 
Heavenly Sword
Classé 5424 sur 23820 jeux au général
Classé 322 sur 794 jeux sur PS3
 
La presse:
(7 Notes)
13.4
Les joueurs:
(10 Notes)
15.3
 
Note globale Catégorie Notez ce jeu
72% B
 
 

Description du Jeu Video Heavenly Sword

Jeu video de sorti sur console PS3. Ce jeu PS3 est sorti le 09/2007. Si vous êtes fan de jeux video de , faites vous plaisir et jouez y !

Nul ne peut porter Heavenly Sword, l'épée des dieux, sans le payer au prix de sa vie. Nakiro parviendra-t-elle à surmonter sa soif de vengeance et à trouver la rédemption avant que l'épée ne la détruise ? Une expérience cinématique en haute résolution. Des scènes de combat épiques contre des armées de milliers de soldats. Avec la participation d'Andy Serkis comme comédien et à la direction d'acteurs.
  Ajouter une description
 

Images du Jeu Video Heavenly Sword

Heavenly Sword - PS3
Recto de la pochette
Heavenly Sword - PS3
Verso de la pochette
Heavenly Sword - PS3
Media du jeu
Heavenly Sword - PS3
Screen du jeu
Heavenly Sword - PS3
Screen du jeu
Heavenly Sword - PS3
Screen du jeu
Heavenly Sword - PS3
Screen du jeu
  Ajouter une image
 

Heavenly Sword : avis des membres



17
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

Après un Genji 2 : Days of the Blade très décevant, le beat'em all revient en force avec Heavenly Sword, ce jeu Sony fraîchement sorti des studios de Ninja Theory, au cœur des débats depuis pas mal de temps déjà. Attendu comme un des fers de lance de la Playstation3, HS, non sans rappeler la série des GoW, débarque enfin sur nos chères consoles, afin de nous procurer d'intenses heures de plaisir et de faire cracher ses tripes à notre machine next gen. Retour sur LE beat'em all de l'année...

Après une sublime cinématique de début, vous plongeant directement dans le feu de l'action, vous débutez le jeu dans un fort assiégé par Bohan, un roi tyrannique ici interprété avec maestria par Andy Serkis (Gollum dans Le Seigneur des Anneaux et Kong dans King Kong) et ses troupes, venus chercher la Heavenly Sword, une lame surpuissante forgée pour un dieu assoiffé de sang et confiée au clan de Nariko, l'héroïne principale [dont la force fait penser à Kratos], qui sera forcée de l'utiliser pour sauver son peuple [capturé par la suite par les hommes de Bohan] scellant ainsi son destin. Condamnée à la mort [puisque l'épée puise son énergie dans celle de notre jolie héroïne aux cheveux étincelants de rouge], elle devra arrêter le roi maléfique dans sa quête avide de pouvoir et trouver la rédemption avant qu'elle ne meure. Le scénario, hélas très linéaire et sans surprise, aura tout de même l'avantage de vous emmener dans un univers envoûtant et diversifié, digne d'un grand RPG, qui vous mènera dans de sublimes arènes, ou encore à travers une nature luxuriante, en passant pas de magnifiques paysages hivernaux, tous baignant dans une ambiance très orientale, imprégnant ses décors d'une touche de poésie très agréable.

Lors du premier chapitre et muni d'une simple épée (appelée garde simple), vous allez découvrir les joies du « beat'em all next gen », enchaînant combos impressionnants et contres tout autant époustouflants, tout ça avec une fluidité hors du commun. Plaisir qui se verra renforcer dès l'acquisition de la Heavenly Sword, qui a en effet la capacité d'adopter trois formes différentes (appelées garde de vitesse, garde de distance et garde de puissance); la première, adoptée par défaut par Nariko, se compose de deux lames simples et permet des combos relativement rapides mais d'une force moyenne, préconisée pour les ennemis rapides; la deuxième, s'activant en pressant sur la gâchette L1, sert, quant à elle, à éloigner les ennemis ou à dévier les projectiles grâce à des attaques ultra rapides mais très faibles. Enfin la dernière, obtenue en appuyant sur la gâchette R1 cette fois-ci, s'utilise lorsqu'on se trouve face à des adversaires puissants, susceptibles de parer vos coups, et inflige des dégâts considérables grâce à des attaques très lentes mais extrêmement efficaces. Et puisque l'on parle des ennemis, sachez qu'ils seront de plus en plus forts au fur et à mesure de votre progression et sont donc répartis en quatre classes, mais ne sont hélas pas très diversifiés; tous les adversaires d'une même classe ayant tous la même apparence. Ces trois gardes s'accompagnent bien entendu d'une large palette de combos, tous assez simples, et que l'on débloquera tout au long de notre progression dans le jeu. En y ajoutant des «finish» (ici appelés combos super-style) très cinématographiques et des combos aériens tout bonnement jouissifs [tous deux exécutés avec classe par Nariko et accompagnés de ralentis et d'angles de vue très bien gérés] et on obtient un gameplay aussi jouissif que cruel, à la hauteur d'un grand film d'action et qui ravira les acharnés du beat'em all ainsi que les moins adeptes du genre. On retrouve aussi des séquences contextuelles [scènes où l'on doit appuyer sur un bouton précis à un moment donné, appelées ici séquences de héros] très stylisées et qui concluent bien souvent les combats contre les boss (soit dit en passant au nombre de quatre). A noter la possibilité d'incarner Kai, la sœur adoptive de notre jolie petite «rousse», qui, moins puissante que cette dernière, utilise une arbalète dont on pourra guider les flèches grâce à la sixaxis, idée sympa, plutôt bien pensée et pratique à utiliser (quoiqu'un brin trop sensible). On pourra aussi retrouver ce genre de scènes lorque l'on incarne Nariko, par exemple lors de jets d'armes récupérées sur les dépouilles d'ennemis. Dommage que les énigmes semblent si évidentes; leur solution apparaissant clairement aux yeux du joueur.

Le deuxième point fort du titre (avec le gameplay) est très certainement le travail énorme réalisé par les développeurs d'un point de vue graphique, qui se sont efforcés de créer des paysages extraordinaires, comme je le précisais dans le premier paragraphe, avec une profondeur de champ simplement hallucinante ainsi que des visages très expressifs [modélisés à partir de ceux des acteurs qui prêtent leurs voix aux personnages] et dont le grain de la peau a été l'objet d'un travail minutieux. Les textures, très bien rendues, sont un réel plaisir pour nos mirettes tant elles sont détaillées : il suffit de voir flotter au grè du vent le tissu soyeux de l'habit de Nariko, ou encore l'armure de Bohan, fourmillant de détails pour en être convaincu(e). Sans oublier les jeux de lumière, vraiment fantastiques qui embellissent encore d'avantage des graphismes déjà magnifiques. A noter que les cinématiques, toutes réalisées avec le moteur du jeu sont criantes de réalisme.

La bande son, bluffante, se compose de musiques variées et forts jolies [ayant réuni un grand nombre de musiciens confirmés tous appartenant à un orchestre], adaptées aux situations et au personnage mis en valeur; ainsi lorsque l'on jouera Kai, ayant connu un passé tragique, le thème sera plutôt triste. On peut aussi citer l'exemple de Bohan, dont la présence sera accompagnée par une musique sinistre, mettant en valeur sa tyrannie. Les bruitages sont eux aussi excellents et retranscrivent parfaitement la violence du titre; le sifflement sourd causé par les coups lorsque l'on se trouve en garde de puissance ou encore le léger bruit causé par l'extension des chaînes en garde de vitesse sont à ce titre de très bons exemples. Dommage que les doublages français soient aussi surjoués, ce qui leur donne un aspect théâtral un peu ridicule pour ce type de jeu.

Hélas, le parcours sans faute jusqu'ici effectué par Heavenly Sword se heurte à une durée de vie faiblarde, puisqu'il faut compter environ huit heures pour terminer le jeu en mode normal [le mode Enfer, que l'on débloque après avoir terminé au moins une fois le jeu, vous en prendra deux de plus] et l'absence des modes multijoueurs et en ligne se fait par conséquent vite ressentir. Reste une aventure assez prenante pour vous donner l'envie de recommencer certains chapitres du jeu et les bonus que l'on peut ainsi débloquer (artworks, combos, making-of, etc.). Le combat contre le boss de fin, épique, vous retiendra tout de même quelques heures devant votre écran et se clôture par une cinématique de fin digne de ce nom, très émouvante.

Plus qu'un simple jeu vidéo, Heavenly Sword marque une nouvelle ère du 10ème art, et affiche la volonté de ce dernier à s'investir dans le procédé dramatique, se rapprochant ainsi de plus en plus du cinéma. Servi par un moteur graphique de haute volée, un gameplay intuitif et percutant ainsi qu'une bande son géniale, HS n'aura aucune difficulté à atteindre le podium des jeux nouvelle génération les plus réussis de cette année 2007, d'autant plus qu'il séduira un public assez large même si les détracteurs du beat'em all trouveront le gameplay trop brouillon ou encore le jeu trop linéaire. On regrettera tout de même une durée de vie trop courte, interrompant trop rapidement le plaisir intense fourni par ce titre. Il reste cependant le meilleur beat'em all de la Playstation 3, méritant largement son 17/20 et vous garantissant des heures acharnées passées sur votre console, durant lesquelles vous vous laisserez entraîner par l'histoire touchante de Nariko, qui, de par son charisme impressionnant, renvoie directement Lara Croft au placard et se pare de la place très convoitée d'effigie féminine du jeu vidéo. 



14
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

Il est vachement bien y a pas à dire mais je le trouve pas très original. Il ressemble trop à un vulgaire beath'em. Les controles à la sixaxis sont pas térrible, les combats fouillis et long puis la durée de vie est vraiment trop courte.



16
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

Ouais idem, plein de qualités pour Heavenly Sword, ca en jette, ca va vite, c'est beau, c'est prenant... mais, mais, c'est bourrin, court et difficile (lol) pour un vieux comme moi. Plus sérieusment c'est du bon beat them all mais il n'arrive pas au niveau des plus grands God Of War en tête.



17
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

Bah, je crois que j'ai déjà tout dit dans le test lol



14
bejito [ Niv: 47; Exp: 533160 ]
[ Envoyer un message privé ]

heavenly sword et un bon petit défouloir les phases a la sixaxis sont difficiles a prendre en main au debut surtout avec les catapultes mais aprés ça roule tous seul.Pour une exclu ps3 il n'y a pas de quoi foueter un chat on s'amuse un peu mais moi franchement je m'amuse mieux avec kratos de god of war peut etre un jour kratos+nariko=amour.



15
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

C'est un bon jeu qui défoule, complètement bourrin, assez joli, du bon beat them all. J'ai pas du tout aimé les phases qui utilisent le sixaxis par contre. A noter aussi que certains boss sont très difficiles à battre.



13
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

un jeu court, ou les cinematiques saccadent, une maniabilité douteuse a la sixaxis mais de bons moments tout de meme en compagnie de nariko



12
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

Il est bien mais sans plus.

 
 
Rechercher un Jeu Video
 

 

Heavenly Sword

Support PS3
Editeur S.C.E
Développeur Ninja Theory
Genre
Sortie officielle Sep 2007
Joueurs max 1
Import NON
Titre alternatif HeavenlySword
UPC/EAN 711719424451
 
 
Heavenly Sword : Espace membre
5 membres ont ce jeu dans leur collection
 
 
Revue de Presse des Jeux Video
Eurogamer.fr 14/20
Gamekult 10/20
Gamespot 16/20
IGN 14/20
Jeuxactu 14/20
Jeuxvideo.com 14/20
Lesjeuxvideo.com 12/20
  Ajouter une revue de presse
 

Heavenly Sword : avis des membres

[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
12
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
13
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
17
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
15
bejito [ Niv: 47; Exp: 533160 ]
[ Envoyer un message privé ]
14
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
17
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
16
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
14
 
- 32X - 3DO - 3DS - Adventure Vision - Amiga - Amiga CD32 - Amstrad-CPC - Apple II - Atari 2600 - Atari 5200 - Atari 7800 - Atari ST - Atari XE - CD-i - Channel F - Colecovision - Commodore 64 - DD64 - Dreamcast - DS - e-Reader - Family Computer Disk System - Game and Watch - Game Boy - Game Boy Advance - Game Boy Color - Game Gear - Game Park 32 - GameCube - Gizmondo - GX-4000 - Intellivision - Jaguar - Jaguar CD - Lynx - Mac - Master System - Mega Drive - Genesis - Mega-CD - Sega CD - MSX - N-Gage - Neo Geo - Neo Geo Pocket - Neo Geo Pocket Color - Neo Geo-CD - NES - Famicom - Nintendo 64 - Odyssey - Odyssey2 - PC - PC-Engine CD Rom - PC-Engine Hu-Card - PC-Engine SuperGrafX - Playstation - Pokemon Mini - PS Vita - PS2 - PS3 - PS4 - PSP - Saturn - SNES - Switch - TI-99 4A - TRS-80 - Vectrex - Videopac - Virtual Boy - Wii - Wii U - Wonderswan - Wonderswan Color - Xbox - Xbox 360 - Xbox One