Jeu Video EA Playground sur DS

jeux video DS, Playstation, Jeux PS3, PC, console, jeux gratuits
Inscription jeux video Ajout jeux video Accueil jeux video base de donnée jeux video Forum jeux video Top jeux video Top membre jeux video Contact jeux video
 
Login:
Pass:

 

EA Playground

 
EA Playground
Classé 11093 sur 23745 jeux au général
Classé 556 sur 1083 jeux sur DS
 
La presse:
(2 Notes)
8
Les joueurs:
(2 Notes)
12.0
 
Note globale Catégorie Notez ce jeu
50% D
 
 

Description du Jeu Video EA Playground

Jeu video de sorti sur console DS. Ce jeu DS est sorti le 11/2007. Si vous êtes fan de jeux video de , faites vous plaisir et jouez y !

  Ajouter une description
 

Images du Jeu Video EA Playground

EA Playground - DS
Recto de la pochette
EA Playground - DS
Verso de la pochette
EA Playground - DS
Screen du jeu
EA Playground - DS
Screen du jeu
EA Playground - DS
Screen du jeu
EA Playground - DS
Screen du jeu
EA Playground - DS
Screen du jeu
EA Playground - DS
Screen du jeu
  Ajouter une image
 

EA Playground : avis des membres



12
[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]

Vous avez toujours rêvé de retomber en enfance et de pouvoir être soulagé d'entendre la cloche sonner indiquant la fin des cours et le début de la pause ? Pour pouvoir ensuite retrouver vos copains dans la cour de récré pour partager quelques activités avec eux ? Et bien EA, ne manquant décidement pas d'idées originales, s'est décidé à réaliser tout ça sous forme de cartouche DS. Analyse d'un jeu avec un concept vraiment spécial.

Qui l'aurait cru ? On connaît bien les party-games des grands développeurs, comme, en ne citant que lui, Mario Party. Ceux-ci sont toujours pour le moins classiques avec des mini-jeux plus ou moins funs. Mais qu'en est il quand le concept même de la base du jeu devient loufoque ? C'est ce pari qu'EA a tenté en sortant un jeu qui n'est forcément pas très attendu, mais qui offre un concept vraiment original. Ce concept ? Exploiter le thème de la pause de l'école pour en faire son dernier soft, EA Playground.

Comme son nom l'indique dans la langue anglaise, le jeu évoque tout de suite le terme de "place de jeu". Non non, ce n'est pas de nouveau un nom code pour un jeu de foot de rue ou autres, c'est bien le terme à son sens basique qui est employé ici, c'est à dire au sens de place de jeu.

Posons tout de même les bases. Au début du jeu, vous aurez le droit de choisir entre un garçon et une fille, comme souvent maintenant, que vous nommerez et incarnerez tout au long de votre périple scolaire, si on peut dire ça comme ça. L'idée est ensuite de pouvoir arpenter les cours de récréation à la quête de diverses épreuves à surmonter. Vous vous retrouverez donc tout de suite projeté dans un univers très coloré qu'est votre "école", bien qu'on n'y soit jamais, et ses alentours. On voit tout de suite que les environnements sont très basiques, le jeu est certes bien coloré, mais assez loin des meilleures capacités graphiques de la console. Ce détail passé, nous faisons la connaissance d'un certain Anthony, ou "le maître des autocollants" (ça claque comme surnom). Celui-ci vous fera part de votre but dans ces environnements remplis de gosses. Votre but sera simplement de parcourir les différentes zones (au total trois, qui se débloquent au fur et à mesure que vous progressez) pour trouver différents écoliers que vous devrez affronter dans diverses diciplines. Tout ça à la quête de billes dans un premier temps, et ensuite, et surtout, à la quête des ces trésors aux yeux des jeunes que sont les autocollants. Qui a parlé d'originalité ?

Ces disciplines proposées par la communauté ont été finement choisies par les développeurs. C'est en gros un condensé des activités qu'on trouve lorsqu'on se balade sous les préaux de l'école. Au menu, vous pourrez vous faire une petite partie de foot (appelé foufoot), de balle au prisonnier, de skate ou de basket pour les sportifs. Du jeté de boules de papier mâchées pour les plus rebelles, du trampoline pour les excités. Ou alors, si vous êtes plus calmes, vous aurez le droit à une petite partie de marelle ou encore de chasse aux insectes. Bref, divers genres et univers au programme. Cependant, on ne peut pas nier trouver le nombre de mini-jeux faible et, forcément, lassants au bout d'un moment. De plus, avec seulement trois environnements proposés, ça revient à peu.

Malgré tout, au contrôle de notre petit gars, on commence à longer les différentes cours à la recherche d'un maximum de champions. Le jeu se présente ainsi, vous aurez pour chaque sport, trois niveaux de difficulté, représentés par trois gamins différents. Logiquement, vous ne pourrez affronter le tenant du titre de la discipline sans avoir vaincu ses propres disciples auparavant. Un autre détail est à déplorer, c'est la différence entre les 3 compères. Certes, la difficulté est accrue (et pas qu'un peu !) mais le jeu reste franchement le même, et on s'embête un peu. On en arrive donc à un problème du jeu, la difficulté variable du jeu. Le jeu est quand même à la base destiné à un public plutôt jeune, tout comme le thème du jeu l'indique. Ils n'auront d'ailleurs souvent aucun mal à gagner contre le premier, et même le deuxième enfant des disciplines. Mais alors, dès le champion venu, quelle galère ! Du coup, on ne sait pas vraiment à quel genre de public s'adresse le jeu...

Naturellement, le jeu se joue quasiment entièrement à l'aide du stylet. Du moins, pour se déplacer à la recherche de défis, c'est naturellement en pointant un endroit avec votre stylet que votre bonhomme vous suivra, bien qu'on remarque qu'il a parfois franchement du mal à avancer. Quelques jeux disposent d'un gameplay sympa exploitant bien la console, comme la marelle où il faudra frapper des cases dans le rythme du beat ou encore le jeu de la sarbacane dans lequel vous aurez à viser les enfants à toucher à l'aide de l'écran inférieur pour ensuite pouvoir projeter un bout de papier bien mouillé en soufflant dans le micro. Après, pour le reste des jeux, c'est déjà moins glorieux. La jouabilité est vraiment basique, bien trop basique pour laisser une quelconque impression d'innovation. Et c'est bien dommage car le sentiment qu'on éprouve rapidement est la lassitude, et les concepts se ressemblent...

On arrive donc tout de même à collecter cette fameuse monnaie d'échange qu'est la bille, en plus des quelques autocollants donnés par les challengers eux-mêmes. Ces autocollants ne servent tout de même pas à rien. En plus de décorer votre cahier de gommettes (qui, soit dit en passant, vous fera avoir une certaine note suivant le nombre de stickers) vous débloquerez les modes de jeu dans la partie rapide du jeu. Cette dernière n'étant là que pour essayer de combler la faible durée de vie d'un soft qui en a besoin... Même les fans de high-scores auront du mal à s'y accrocher. Pour tenter de compléter entièrement votre cahier, vous pourrez ensuite acheter des images au maître des autocollants pour atteindre le A+ tant convoité. Celles-ci vous donneront également des bonus dans chacune des disciplines. Forcément, on aurait pu atteindre un mode on-line pour un jeu qui exploite les mini-jeux. Mais non... D'un autre côté, pas sûr que beaucoup de monde l'aurait fréquenté vu la faible diversité des petits jeux proposés... Reste donc un mode multijoueurs jouable avec vos amis en téléchargement DS, rien de très concret pour combler le court mode solo.

En résumé, EA Playground part d'un concept sympa et original. Cependant, ce n'est pas vraiment le genre de concept facile à exploiter... EA Playground en est malheureusement un peu la preuve... Bien qu'au début prévu pour un jeune public, le jeu se retrouve coincé entre deux mondes : d'un côté des graphismes colorés et enfantins ainsi qu'une bande-son (trop) simple. De l'autre, une difficulté bien trop accrue sur les derniers challenges pour qu'un jeune joueur puisse terminer le mode solo, qui reste quand même bien trop court... La jouabilité quant à elle offre quelques rares possibilités sympathiques, mais reste en général bien trop basique pour convaincre un joueur de rester sur le jeu. Un jeu donc fort sympathique lorsqu'on y joue un petit moment, mais pas plus.

 
 
Rechercher un Jeu Video
 

 

EA Playground

Support DS
Editeur
Développeur EA Montréal
Genre
Sortie officielle Nov 2007
Joueurs max 4 en local
Import OUI
Titre alternatif n/c
UPC/EAN 5030931059254
 
 
EA Playground : Espace membre
0 membre a ce jeu dans sa collection
 
 
Revue de Presse des Jeux Video
Gamekult 8/20
Jeuxactu 8/20
  Ajouter une revue de presse
 

EA Playground : avis des membres

[ Niv: 0; Exp: 0 ]
[ Envoyer un message privé ]
12
 
- 32X - 3DO - 3DS - Adventure Vision - Amiga - Amiga CD32 - Amstrad-CPC - Apple II - Atari 2600 - Atari 5200 - Atari 7800 - Atari ST - Atari XE - CD-i - Channel F - Colecovision - Commodore 64 - DD64 - Dreamcast - DS - e-Reader - Family Computer Disk System - Game and Watch - Game Boy - Game Boy Advance - Game Boy Color - Game Gear - Game Park 32 - GameCube - Gizmondo - GX-4000 - Intellivision - Jaguar - Jaguar CD - Lynx - Mac - Master System - Mega Drive - Genesis - Mega-CD - Sega CD - MSX - N-Gage - Neo Geo - Neo Geo Pocket - Neo Geo Pocket Color - Neo Geo-CD - NES - Famicom - Nintendo 64 - Odyssey - Odyssey2 - PC - PC-Engine CD Rom - PC-Engine Hu-Card - PC-Engine SuperGrafX - Playstation - Pokemon Mini - PS Vita - PS2 - PS3 - PS4 - PSP - Saturn - SNES - Switch - TI-99 4A - TRS-80 - Vectrex - Videopac - Virtual Boy - Wii - Wii U - Wonderswan - Wonderswan Color - Xbox - Xbox 360 - Xbox One